Keith Haring

En cours d’histoire moderne, on était sensés choisir une oeuvre moderne tirée d’une exposition, et en faire l’analyse ainsi que le descriptif de la scénographie. Il y a en ce moment au musée d’art moderne de Lyon une exposition temporaire exclusivement consacrée à l’américain Keith Haring, avec un copain nous avons donc décidé d’y aller.

J’ai beaucoup accroché avec ce peintre, et j’ai éprouvé beaucoup d’intérêt pour ses toiles et sculptures diverses, je me permets donc de faire ici un petit article pour vanter ses mérites Rire

Keith Haring dans Peinture/Dessin 974a7bf0e39011dc9438ce0kq5

 

Sans entrer des détails exhaustif, je vais donner quelques éléments qui me semblent importants de la vie de Keith Haring. Né en 1958, Keith Haring passe une enfançe marquée par la drogue et les alcools. A 18 ans il intègre l’école des arts visuels, dans lequel il s’essaie à des disciplines diverses telles que la vidéo, la peinture, ou le dessin. Il rencontre des artistes de la vie underground new-yorkaise, tels Kenny Scharf (qui a apparement permis le rapprochement entre l’art et le graffiti), et intègre le célèbre club 57. Il commençe à peindre à la craie dans les halls de métro, de façon à toucher un large public, même si cela reste interdit. Puis il inventera son fameux « Radiant Baby ».

Il fait sa première exposition en 1982. Il enchaînera ensuite nombre d’expositions internationales. Il apprend en 1988 qu’il est infecté par le sida: il passera les deux dernières années de sa vie à peindre en faveur des malades. Il meurt en 1990.

 

2589ir1 dans Peinture/Dessin

 

La griffe de Keith Haring, ce sont ces figures simples et enfantines. Inspiré apparement par l’univers de la bande dessinnée, l’artiste aime représenter de petites formes naïves aux couleurs très « flashy », avec des lignes appuyées, vives et aux contours nettements délimités. On retrouve toujours aussi une peur de l’espace vide: le tableau est ici entièrement saturé, qu’il s’agisse de l’intérieur des figures, striées de traits rouges, que des contours en turquoise, ponctuées par ces petits traits violets.

 

painting8806ht7 

 

Le peintre n’hésite pas à plonger violemment dans la réalité de son époque et de ses vices, et à en critiquer les excès. Derrière ces formes simplistes se cache un regard parfois acide porté sur la societé de consommation qui est celle des états-unis. Le tableau juste au dessus s’intitule « Girl with Cigarette ». L’avantage de K.Haring, c’est que l’interprétation du tableau est souvent facile à comprendre: ici, on voit clairement que la femme ne décide pas d’elle-même de fumer, mais que c’est la télévision ou le téléphone qui contrôlent ses pensées à sa place. L’artiste s’intéressera à d’autres thèmes, comme la science, l’oppression de la religion ou le sexe.

 

taschenp40xt4

 

Une large part est laissée aux symboles et à l’interprétation. Ici, la chenille montée par un homme casqué symbolise les effets négatifs de la science, et le fait qu’elle ne soit pas toujours contrôlée par l’homme. On retrouve de nombreuses références à l’antiquité, notemment avec Anubis, le dieu à tête de chien qui apporte mort et désolation chez les hommes, et que l’on retrouve dans de nombreux tableaux de Keith Haring. Mais pour ma part, je trouve que ces oeuvres ressemblent beaucoup aux antiques fresques aztèques ou mayas, dans leurs couleurs ou leur composition.

 

disneywarholp144qr7

 

Ca, c’est le tableau que nous avons choisi d’étudier. Il m’a marqué parce qu’il se distinguait radicalement du reste, à mon sens. Les traits sont nettements plus brouillons, pas achevés la plupart du temps, et la disposition de la couleur est chaotique, au contraire des applats soignés qu’il execute habituellement. Le fond noir créé un contraste très vif et prenant. Et le thème est sombre: je ne sais pas comment vous le voyez, mais pour moi, il s’agit d’un vache dont on voit la colonne vertébrale, les côtes, des intestins et qui a un oeil qui pend. Keith Haring a-t’il voulu représenter ici la mort, ou le destin cruel infligé par les hommes aux animaux qu’il utilise pour sa consommation?

En tout cas, Keith Haring est un artiste qui porte un véritable intérêt aux plans, à la compartimentation et à la gestion de l’espace. C’est ce qui m’a amené à porter un grand intérêt à son travail, car je trouve que cela à un lien assez aigu avec cette discipline artistique qu’est l’architecture. Et, étant pour ma part amoureux des couleurs pétantes, défiler dans cete exposition a été un vrai régal pour les yeux Rire.

4 Réponses à “Keith Haring”

  1. Takezo dit :

    bravo pour ton cet article sur keith haring.j’aime beaucoups l’interprétation de la vache, j’avoue ne pas y avoir pensé du tout comme ça.merci de partager, continue!

    Dernière publication sur Niten no yume, site perso sur les arts martiaux, les arts graphiques,et autres formes d'art : Kuroda Tetsuzan

  2. gettliffe dit :

    serait il possible d’écrire le texte autrement qu’en bleu, c’est illisible, merci beaucoup …

  3. Alexandre dit :

    Ca serait avec plaisir, mais j’ai tout écrit en noir… je suis désolé, je ne comprends pas pourquoi vous le voyez en bleu :s.

  4. PHIL TWINSART dit :

    Ton article est superbe;et très complet;Keith Haring est un de mes peintres favoris et j’ai vu 2 fois cette rétrospective!
    Tes références sont précises et le choix des reproductions est judicieux;alors chapeau pour tes précisions et tes notes très claires et subtiles!
    Merci!

Laisser un commentaire