Espagne – Bilbao

Allez, un dernier article pour parachever cette série dédiée à mon séjour en Espagne. Il y a eu Rocky I, II et III, puis Rocky Balboa, donc après Espagne III, je vous présente Espagne Bilbao! (oui je sais c’est nul…)

Hum… bon, retour au sujet. Je vais parler maintenant de la belle ville de Bilbao, dans le Nord-Ouest de l’espagne, pas très loin de Narbonne. Evidemment, c’est ironique: il s’agit d’une ancienne ville industrielle, à l’architecture basque doûteuse, voire carrément foireuse. En bref c’est ignoble: s’il n’était le musée, la ville n’aurait strictement aucun cachet. D’autant plus qu’ils n’ont pas su vraiment profiter de la vague touristique engendrée par leur soit-disant « plan de renouveau urbain »: impossible de trouver un restaurant ouvert un vendredi soir, hormis des bars insalubres ou les vomissures McDonaldiennes. Avec ça, des bus qui circulent toutes les demi heures… enfin bref, une vraie merde.

Mais heureusement, Bilbao ne s’arrête pas à ça: c’est avant tout le siège d’un des musées les plus spectaculaires de notre époque. J’ai nommé, le musée Guggenheim, de la main de l’architecte Franck Gehry.

223126guggenheim20large.jpg

Construit le long de la rivière Nerviòn, à proximité d’un pont qui réalise la jonction entre deux parties de la ville, le musée a été ingénieusement fondé au coeur du centre culturel de la ville, et accessible par les principales artères.

Calcaire, verre et titane en sont les trois principaux matériaux. Le titane n’est d’ailleurs qu’un revêtement posé par feuilles de moins d’un demi millimètre d’épaisseur, sur une structure en béton. Admirablement poli, il réfléchit la lumière de manière très singulière, jouant avec l’eau et le soleil pour dessiner des arabesques lumineuses mouvantes, telles les écailles d’un poisson.

Il y a deux types de formes dans le musée Guggenheim: les formes courbées, ondulantes, qui ressemblent à un bateau  ou un poisson remontant les flots, les vagues se fracassant contre sa coque, sont conçues en titane. Elle abritent des salles d’exposition au caractère inédit, tout en courbure. Les autres parties sont plus géométriques, très droites: ce sont les morceaux en calcaire, fraiches et lumineuses, au sein desquels on trouve des pièces plus conventionelles.

yyyy.bmp

Comme vous le voyez, pour faire entrer la lumière, Gehry a créé de vastes baies vitrées sur toute la longueur, pour avoir un ensoleillement maximal. On pourrait penser que cela créerait une sorte de serre géante, mais l’ingénu ingénieur a pensé à tout. Son verre est mêlé à des particules de métal, qui absorbent la chaleur tout en n’atténuant en rien la transparence du verre.

Bon, par contre je suis vraiment navré, mais je ne trouve pas de photo de l’intérieur… sans doûte parce que la photographie est interdite dans l’enceinte de l’établissement (même quand il s’agit de juste prendre le bâtiment, allez savoir pourquoi…). Disons seulement que l’intérieur n’est pas recouvert par le titane: c’est calcaire, verre et peinture blanche. Ensemble dynamique néanmoins, vaste et fluide dans la façon de s’orienter égalemment. Les cages d’ascenseur sont spectaculaires, et les salles d’une grande lisibilité, très précises dans leur apparente confusion.

La collection est assez prestigieuse: en dehors de Louise Bourgeois et son araignée, ou encore Jeff Koons, et son Puppy:

ketari20070724145324.jpg

… qui constituent les expositions permanentes, j’ai eu droit cette saison à l’art aux états-unis, de la décolonisation à l’art moderne, et aux surréalisme, où figuraient Dali, Le Corbusier et autres Mirò. Un parcours long (cela nous a pris 4 heures et des brouettes pour tout faire dans le détail, au grand dam de mon père ^^), mais instructeur, car j’y ais découvert de grands artistes dont j’ignorais alors jusqu’au nom. Entre autres, un de ceux qui m’a le plus marqué, qui est Michel Serra. Il est le créateur d’une oeuvre permanente, réalisée spécialement pour la salle la plus vaste du musée.

boudoupbbolo.bmp

Intitulée « Matter of Time », c’est une expérience unique, car c’est une sculpture avec laquelle on peut rentrer en interaction. Au fur et à mesure de l’évolution dans l’oeuvre, les plaques de métal rouillé se penchent ou de distendent, s’écartent vers le ciel pour embrasser l’oeuvre de Gehry, ou au contraire se resserrent dangereusement autour du spectateur, qui est alors acteur dans ses perceptions. On se sent opressé, oprimé, on perd parfois l’équilibre, tantôt il y a de l’écho, tantôt on pourrait entendre battre son coeur… une réalisation incongrue et riche en sensation, un vrai bonheur.

Et bien voilà… ici s’achève cette courte série d’article sur mes vacances de printemps… j’espère que cela vous a plus, et vous aura enjoint à visiter ce que j’ai eu beaucoup de plaisir à voir.

3 Réponses à “Espagne – Bilbao”

  1. PHIL TWINSART dit :

    Cher Alexandre tu dis n ‘etre pas critique d’art mais tes textes sont très riches;tu as une belle écriture; et les illustrations fort bien choisies;tu sais(ps mon frère s’appèle Alexandre!)j’ai beaucoup aimé le Musée à Figueras notamment le grand visage de Mae West recréé par Dali d’après sa célèbre gouache!(tu sais qu’on voit à travers la loupe avec le célèbre canapé en forme de lèvres!)!
    Bien vu pour mes oeuvres je suis complétement obnibulé par Keith Haring et Jean-Michel Basquiat!
    En revenant à Dali;mon oeuvre favorite se trouve à Figueras,c’est le célèbre portrait de Picasso;avec la petite mandoline au bout de la petite cuillère!(symbole du cubisme Picassien-Picasso un Maitre pour moi-sa série des Ménines(et des pigeons!)éxécutée en 1957;et visible au Musée à Barcelone;est vraiment fabuleuse!)
    Bref tous tes articles sur l’Espagne et Barcelone sont fabuleux
    (moi j’ai vécu 8 ans à Malaga-ville de naissance de Picasso;ou j j ai appris l’Espagnol !
    Bien vu de ta part;tu as aussi décelé ma passion pour Maitre Miro et j’adore son Musée à Barcelone;ses oeuvres sont sublimes(et Haring adorait ce peintre aussi!)!
    Merci encore cher ALEJANDRO(ton nom en Espagnol!);
    ton blog est des plus complet;tu es bien ALEXANDRE LE GRAND(et AALEXANDRE LE BIENHEUREUX!)
    Alors pour finir une phrase du fou génial Dali:
    -Picasso est peintre;moi aussi
    -Picasso est un génie;moi aussi
    -Picasso est communiste…moi non plus!
    Buenas tardes amigo(tu sais je viens de Madrid ou j’ai passé mes journées avec Pablo et sa Rétro « FABULOSA » au Reina Sofia!
    Gracias amigo!
    Y VIVA EL ARTE!

  2. Alexandre dit :

    Merci vraiment, j’apprécie beaucoup tes remarques :) .
    Pour Mirò je n’ai pas eu l’occasion de voir le musée de Barcelone, on a pas trop eu le temps. Les seules toiles que j’ai vu de lui sont celles du musée Bilbao, mais il n’y avait pas grand chose. J’ai bien aimé son principe d’automtisme néanmoins.
    Basquiat je ne connais pas :s Mea culpa… mais puisque tu en parle je vais chercher à me documenter sur lui!
    Merci encore une fois!

  3. PHIL TWINSART dit :

    Pour le Musée de Bilbao j’ai adoré les plaques géantes rouillées de l’Américain Richard Serra!
    Déambuler dedans c’est super!de vrais labyrintes;serpentins!
    Pour Jean Michel Basquiat;c’est un artiste super ;le meilleur ami de Keith Haring!Je pense que tu vas aimer!
    Pour Picasso tu dois rechercher à Menines;car ses versions sont sublimes;mais comme il y a la Rétro à Madrid;manque de bol;le Musée de Barcelone a presque tout preté pour le Reina Sofia!(Les Ménines de Picasso sont à Madrid donc en ce moment!)
    Quand au plus grand architecte moderne(avec Frank LLoyd Wrigth bien sur!);c ‘est à dire Antoni Gaudi;c’est simple;sans lui pas de Picasso;pas de Miro et pas de Dali;ils lui doivent tout!
    Gaudi est un géant insurpassable!
    Si tu veux savoir pourquoi je peins des jumeaux;simple j’ai moi meme deux soeurs jumelles;ceci explique cela!
    Tu sais comme toi j’adore le Cubisme de Georges Braque;Picasso;et Juan Gris(ainsi que Fernand Léger!)
    La période du cubisme analytique monochrome me rend ivre de bonheur;c est simplement super!
    Dis moi ce que tu penses de Basquiat Alexandre!
    Gracias mi amigo!
    Y viva la pintura CUBISTA!(dans le fond Guernica aussi est très cubiste-et monochrome!)

Laisser un commentaire